NOUVÈL CHO

samedi 6 février 2021

La République dominicaine au cours de l'année 2020, a rapatrié 23 664 citoyens haïtiens vivant dans ce pays, sans aucune personnalité juridique.

La Direction générale de l'immigration de la République dominicaine a révélé qu'au cours de l'année 2020, l'agence a rapatrié 23 724 étrangers, dont 23 664 citoyens haïtiens vivant dans ce pays, sans aucune personnalité juridique. Outre la majorité haïtienne, ils étaient également citoyens de 18 autres pays, dont l'Albanie, l'Algérie, la Chine, la Grenade, le Canada, la Colombie, le Brésil, la Géorgie, Cuba, le Venezuela, les États-Unis, le Nigéria, le Mexique, Trinité-et-Tobago, l'Ukraine. , L'Espagne et la Bulgarie.



Saint-Domingue, 4 février 2021. - Plus de 20 000 étrangers vivant illégalement en République dominicaine, dont 90% d'Haïtiens, ont été renvoyés dans leur pays d'origine en 2020.

Le journal dominicain L’Estien Diario, citant la Direction générale de l’immigration, a rapporté cette information. Ce dernier a également révélé que 7 147 autres citoyens de différents pays ont été empêchés d'entrer sur le territoire dominicain l'année dernière parce qu'ils ne se conformaient pas aux exigences de la loi 285-04 régissant le système national d'immigration.

L’Organisation de l’immigration a déclaré dans son rapport que de nombreux étrangers qui avaient été renvoyés du territoire dominicain l’année dernière ont participé à diverses activités productives, sans avoir obtenu de documents ni l’autorisation de rester dans le pays.

Ils comprennent des citoyens de 19 pays, dont la grande majorité sont des Haïtiens. Ils ont également participé en Albanie, Algérie, Chine, Grenade, Canada, Colombie, Brésil, Géorgie, Cuba, Venezuela, États-Unis, Nigéria, Mexique, Trinité-et-Tobago, Ukraine, Espagne et Bulgarie.

Les statistiques d'immigration révèlent également que l'année dernière, pendant la pandémie, environ 217 668 étrangers sont rentrés volontairement dans leur pays d'origine, la plus grande proportion d'Haïtiens se déplaçant par voie terrestre.

D'autres ont réussi à atteindre leur pays d'origine sur des vols humanitaires des autorités dominicaines.

À la fin de l'année dernière, la direction générale de l'immigration a renforcé les contrôles d'immigration et les opérations de rapatriement dans plusieurs provinces de la République dominicaine. Pendant cette période, des dizaines de citoyens haïtiens ont été emprisonnés et renvoyés dans leur pays parce qu'ils n'avaient pas de titre de séjour.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire